(en français, plus bas)


<<Cand oboseala drumului si setea zilei inabusitoare apasa asupra-mi, cand ceasurile tainice ale amurgului arunca umbre peste viata mea, atunci, prietene, nu-ti cersesc numai glasul, ci si atingerea ta.
In inima mea salasluieste o teama pentru multele bogatii pe care nu ti le-a adus.
Intinde-ti mana prin noapte, s-o prind si s-o umplu si s-o tin; sa-i simt apasarea, in largul fara de margini al singuratatii mele.>>


<<Lorsque la fatigue du chemin et la soif du jour suffocant pesent sur moi, lorsque les heures mystérieuses du crépuscule étendent leurs ombres sur ma vie, alors, mon ami, je ne quémande pas seulement ta voix, mais aussi ta présence.
Dans mon coeur vit une crainte pour les innombrables richesses qu'il ne t'a pas apportées.
Etends ta main à travers la nuit, que je la tienne et l'emplisse et la garde; que je sente son étreinte, dans l'océan sans limites de ma solitude.>>